Les lasers : pour qui, pour quoi, comment ça marche

Le mot laser est l’acronyme de Light Amplification By Stimulated Emission of Radiation. En clair chaque laser est une lumière extrêmement amplifiée ( 400.000 fois l’intensité d’une vieille ampoule classique !) et donc avec une puissance destructrice.

 

Oui mais pour détruire quoi ? Un laser amplifie une seule longueur d’onde de lumière ou en simplifié une seule «couleur » et est donc absorbé par la cible aussi pour une couleur bien précise.
Exemple : on veut détruire la mélanine (brune) de la peau ou des poils, l’hémoglobine (rouge) des vaisseaux sanguins, une couleur précise (bleu, vert, tnoir, …) d’un tatouage, … Chacun de ces actes nécessite un laser bien précis correspondant à l’absorption par cette couleur : neodymium, KTP, Ruby, erbium, … selon le nom du composant qui donne ce rayonnement bien ciblé
Une fois que ce choix est fait, prenons la mélanine des taches brunes par exemple, le rayon laser va chauffer jusqu’à destruction le pigment visé provoquant dans ce cas la destruction de la tache brune.
Quel est le danger des lasers ? Puisqu’on parle de destruction il convient bien sûr de ne détruire que les tissus visés et pas ceux aux alentours ce qui pourrait provoquer brûlures et cicatrices. Heureusement les technologies laser ont beaucoup évolué et les fabricants rivalisent d’ingéniosité pour faire de leur machine un exemple de sécurité pour le patient. Il est maintenant possible d’user de subterfuges tels que le fractionnement du rayonnement laser ( d’où le terme de laser fractionné) qui permet de laisser quoiqu’il arrive des segments de peau non atteints par le faisceau, ou encore d’utiliser des trains d’impulsions afin de ne chauffer exclusivement que les zones à détruire. Ces avancées de même que, bien sûr et surtout, l’expertise du praticien, permettent de proposer des traitements lasers esthétiques d’une grande sûreté.
En clair à l’heure actuelle les lasers sont devenus des instruments toujours très puissants et efficaces mais avec une sécurité encore jamais égalée. A condition encore une fois qu’ils soient utilisés par des médecins et formés aux techniques laser de surcroît ainsi que le sont tous les médecins esthétiques.

 

Le rajeunissement facial par laser
Outre les couleurs déjà citées plus haut, certains rayonnements laser sont absorbés par l’eau, ce qui est le cas du laser Erbium. Or tous nos tissus contiennent de l’eau ce qui les rend tous destructibles par ce laser qui est utilisé depuis de nombreuses années par les médecins esthétiques. Le laser erbium est donc si puissant qu’il fait partie des lasers ablatifs : il enlève (détruit) sur son passage une microscopique épaisseur de peau. Au fur et à mesure des passages successifs le médecin choisit donc d’amincir l’épiderme sur une épaisseur qu’il détermine avec précision et sous contrôle direct de la vision. Ce laser est un peu moins puissant mais offre une plus grande sûreté d’utilisation que le laser CO2.

Le laser erbium a été ensuite raffiné en erbium fractionné ce qui permet d’augmenter l’effet tout en diminuant les risques. Explication : le rayon laser n’enlève de substance que sur des micro surfaces de peau en laissant dans les intervalles des tissus sains qui vont aider à régénérer les parties lésées réduisant ainsi quasi à zéro le risque de cicatrice. Ensuite on a créé le laser erbium micro fractionné sur le même principe et permettant d’augmenter la puissance du rayon laser et donc son effet tout en diminuant paradoxalement le risque.
Cette technologie permet donc de réaliser des rajeunissements cutanés importants, de retendre les muscles de la face tel un effet lifting, le tout en 1 ou 2 séances. L’éviction sociale est de 5 jours soit seulement 3 jours ouvrables si on y inclut un week end.
Si on y adjoint certaines aides comme le PRP ou les LED, le résultat peut devenir spectaculaire et la durée d’éviction encore raccourcie.

Comment se déroule une séance ?
Le traitement se réalise sur le patient couché et avec le port strict de lunettes de protection adaptées qui sont fournies au cabinet afin de ne pas risquer de dommages oculaires.
Selon le traitement utilisé on peut éprouver juste une petite gêne (épilation) ou une douleur fugace (surtout les varicosités, petits vaisseaux du visage et tâches brunes) qui cesse dès que le rayon laser est éteint.

Pour le laser rajeunissant ou liftant, bien que la gêne soit très supportable, on peut proposer une anesthésie de la face par injection.
Dans aucune des situations on ne peut envisager l’anesthésie par crème car il y a un risque soit de perte d’efficacité soit de brûlure.
L’effacement des tatouages, surtout au début lorsqu’il y a encore beaucoup de pigments, peut être assez douloureux mais seulement au moment du passage. Ensuite une crème calmante est appliquée et toute sensation de chauffe disparaît. Pour les personnes désireuses une anesthésie par injection peut être proposée.

Combien de séances à envisager et quels sont les soins post laser ?
Pour l’épilation 6 à 10 séances rythmées par la pousses des nouveaux poils non encore traités. Aucun soin particulier après les séances.
Pour les varicosités et petits vaisseaux dans le visage de 1 à 3 séances en fonction des cas, espacées de 3 à 4 semaines. Parfois nécessité d’appliquer une pommade calmante et cicatrisante durant 48h
Pour les grandes taches de vin, le nombre de séance est plus élevé et fonction de l’étendue et de l’intensité de la tache. Ne pas laver le jour de la séance. Pommade durant 5 à 7 jours. Écran solaire si exposition.
Pour les taches brunes 2 à 3 séances espacées d’un mois minimum. Ne pas laver le jour de la séance. Nécessité d’appliquer une pommade calmante et cicatrisante durant 5 à 7 jours. Les croutes éventuelles doivent tomber toute seules. Le maquillage camouflant est autorisé dès le lendemain. Une crème solaire indice 50 est conseillée pour toute exposition au soleil afin d’éviter la formation de nouvelles taches.
Pour le laser ablatif fractionné de rajeunissement 1 séance superficielle pour l’aspect cutané, éventuellement complétée après 1 mois minimum par 1 séance de laser profond pour lifter. Ne pas laver le jour de la séance. Nécessité d’appliquer une pommade calmante et cicatrisante durant 7 jours, sans jamais gratter les croutes qui devront tomber toute seules. Maquillage déconseillé durant la phase de croutes et compter 5 jours d’éviction sociale. Une crème solaire indice 50 est conseillée lors des sortie au soleil durant 2 semaines.
Pour le détatouage 6 à 10 séances sont nécessaires espacées d’un mois minimum.Pommade calmante et cicatrisante durant 5 à 7 jours. Crème solaire nécessaire en cas d’exposition.

Quelles sont les contre indications au laser ?

Présence de cosmétiques ou crème anesthésiante
Paupière supérieure sauf si protection par coque intra oculaire
Grossesse et allaitement
Infections aiguës à l’endroit à traiter
Cancer à l’endroit à traiter
Diabète déséquilibré
Pathologies cutanées au stade aigu dont psoriasis, dans la zone à traiter
Immunosuppresion
Inflammation dans la zone traitée
Roacutane jusqu’à 10 mois après son arrêt ( risque de chéloïdes)
Pace maker
Vis ou plaques dans la zone traitée
Corticostéroïdes

Articles récents
RDV EN LIGNE